Thursday, October 1, 2009

Report from France: Feminist watchdogs


Crazy old bitties terrorize the French Political class. For over a decade now, a group of old feminist hags want to dictate to the busy inhabitants of the Paris region what to think and how to act, and especially what not to say in public. They have brought a new meaning to the horrors of an already out of control political correctness and an unheard of media censorship on the old continent. Many say now enough: WE MUST STOP THE WITCHES. In the land of the Republican Revolution of 1789, it was little known until quite recently that this polite society had taken a turn in recent years towards a discreet control of the media and a quiet suppression of the real freedom of expression. Those responsible were called:


LES CHIENNES DE GARDE

A translation of this article might be soon available.


Personne n'a remis à sa place cette organisation en 10 ans, sans doute par respect pour certaines vieilles dames; nous n'avons pas ce respect, aussi suite à certains de leurs récents excès: on va devoir s'y employer.



Des chiennes

Au Québec, quand on traite une femme de ''chienne'', c'est une insulte. En France donc, vous nous facilitez beaucoup la besogne en vous insultant vous-même: mais c'est parfait! Chiennes de garde: qu'elle appellation insultante et dégradante pour la femme!!! Notez qu'aucune femme n'est chienne a moins d'y être contrainte, consentante ou conditionnée à l'être. À celles qui ne voient aucun problème dans ce nom, nous disons gentiment: allez vous faire soigner!!! Quelle vision dégradante de la Femme donne donc cette association. Il semblerait que ce soit plus un groupuscule d'ultra-féministes et de femmes divorcées qu'autre chose, qui règlent leur compte avec la moitié de l'humanité, car elles n'ont pas eu la chance ou le mérite de rencontrer un homme bien (encore faut-il le mériter mesdames!).



Vieilles

Si on regarde la photo de groupe de cette association, on voit tout de suite qu'il n'y a pas de jeunes poulettes là-dedans: ces dames on toutes un âge certain! Certains diront que c'est la ''lutte pathétique d’une trentaine de bonnes femmes toutes plus laides les unes que les autres en mal de prince charmant'', d'autres que c'est un ''déchaînement de bouffeuses de curé" qui n'étonne pas de la part d'une association au nom ridicule''. D'autres enfin ajouteront que ce sont les ''nouvelles dames patronnesses''.



Dessins de mauvaise qualité

Des dessins de mauvais goût et de mauvaise qualité. Celles qui insistent que leurs oeuvres d'un ''humour de dogue'' ont un copyright qui doit être respecté peuvent être rassurées, personne ne va leur voler leur droit d'auteur pour ces esquisses mal faites. Personnellement, je n'en ai copié aucune. Si vous voulez voir du dessin et de l'illustration bien faits, allez à
http://marclepine.blogspot.com/



Insultes aux politiciennes et femmes publiques

Ce serait leur raison d'existence: venger les femmes publiques insultées par des hommes. Remarquez que personne n'a jamais fondé d'association pour venger les hommes publics qui ont été insultés par des femmes. L'entreprise frise le ridicule. Parce que quelques femmes se sont fait traiter de ''salopes'' ou ''sales putes'', on fonde des associations et des ligues de défense! Qu'est-ce que les hommes doivent faire alors, lorsqu'ils se font traiter de ''salaud''? Fonder un parti politique, en appeler aux droits de l'homme? Heureusement que le ridicule ne tue pas!



Les insultées insultent

Toute cette campagne pour voir les fesses de Jean Paul Sartre est d'un mauvais goût et d'un ridicule consommé, vous ne trouvez-pas?. À l'époque des grandes dames, des gentlemen et du savoir-vivre on traitait l'auteur d'une blague de mauvais goût de ''grossier personnage''. De quel nom devrait-on affubler les chiennes ici? D'animaux malpolis, mal domptés, de bêtes grossières? Mesdames vous êtes ridicules, nous les hommes sommes plus pudiques et avons beaucoup plus de classe. Non, nous ne voulons voir aucune paire de fesses: ni les amas de grosse chair de Simone de Beauvoir, d'Andréa Dworkin ou celles toutes molles et toutes pendantes de votre vieillissante pseudo-historienne de présidente Florence Montreynaud. Non, rhabillez-vous mesmades! Enlevez de notre vue ces amas de chair flasque que nous ne saurions voir!



Et continuent d'insulter

Les prix du plus macho qu'on donne à un évêque, et un vieux militant socialiste, ces décorations ridicules, ces campagnes de salissage malodorantes et des caricatures mal faites: réalisez-vous mesdames à quel point tout ça vous rend ridicules? De vrais ENFANTILLAGES, vous dis je!



Publicité sexiste

Que les chiennes de garde se rassurent, beaucoup d'hommes sont tellement écoeurés des femmes qu'ils n'en amènent plus à la maison. On dit qu'au Québec les hommes ne draguent plus, c'est pire: le corps des femmes ne les inspire même plus. Plusieurs de mes copains refusent d'avoir un calendrier à fille, ils choisissent un calendrier à paysage: SANS PHOTO DE FILLES. Je n'ai aucune revue pornographique à la maison et il y a des années que je n'ai pas mis le nez dans un magazine de sexe. Pire encore, un constructeur automobile japonais avait, avant même la fondation des chiennes de garde en l'an 2000, pris le pari qu'une publicité sans femme pulpeuse pourrait faire vendre ses camionnettes tout aussi bien. Pendant deux ans, ce pick-up truck a été annoncé avec une pub mettant en vedette deux cow-boys, l'un en blue jeans fumant une cigarette et l'autre buvant une bière. Comme quoi, le corps féminin n'est pas absolument nécessaire pour faire vendre.

Allez, les pin-up au rancard! On n'a plus besoin de vous, mesdames. Le corps féminin n'inspire plus. C'est les chiennes qui vont être contentes!



Comme conclusion

J'ai toujours admiré les Français qui étaient à l'époque plus machos et plus masculins que les Américains. Les Amerloques avaient beau ''rouler des mécaniques'' les Français eux, savaient se faire respecter des femmes. Prenez par exemple les films d'Alain Delon: Alain Delon reçoit une baffe d'une nana, il redonne sa gifle à la dame aussi sec. John Wayne reçoit une gifle d'une actrice, il ne riposte pas, mais va plutôt donner un coup de poing à son voisin (ce qui est franchement stupide). Les Français savaient remettre les femmes à leur place, les Américains n'osaient pas. Toute cette merde de féminisme et la pornographie aussi vient d'Amérique. Mais on dirait que les mecs n'ont plus la touche depuis l'arrivée des chiennes de garde. Un peu moins de respect messieurs, n'hésitez pas à rendre leur baffes à cette gente malodorante, et en plus, n'oubliez pas que les chiens ont des puces. Vous ne saviez pas que la présidente des chiennes dissimule son collier anti-puces sous son manteau?


Lorsqu'elles disent qu'elles vont montrer les crocs, réalise-t-on qu'à cet âge où elle manquent systématiquement de calcium, les ongles sont vraiment fragiles. Néanmoins, si l'un d'entre vous se faisait griffer par leurs faux ongles ou mordre par une malodorante aux dents cariées, une piqûre contre le tétanos s'impose comme prévention. N'oubliez pas d'emmener l'enragée dans une cage à l'Institut Pasteur.


''Ralliez-vous aux chiennes de garde'', disent-elles ''refusez qu'on vous tienne la porte''.Notez que je ne tiens la porte à personne ni ne cède ma place dans le métro et l'autobus si ce n'est à un vieux monsieur. Je ne crois pas qu'on doive la tenir à une femme, mais il est parfois nécessaire de lui ''montrer la porte''. Donc tenir la porte non, montrer la porte oui, parfois!


Quant à l'appellation "Chiennes de garde" je la trouve affreusement insultante pour nos amis les chiens. Il est plus que temps de retourer la meute au chenil. Cette association d'aigries ultra-féministes qui n'accepte la plaisanterie que si elle émane d'elles n'a plus sa place. On n'a nul besoin de cette sorte de caste bien pensante qui s'arroge le droit décider de ce qui est bon ou mauvais!!! Notons que ces harpies n'ont jamais osé s'attaquer au port imposé du voile islamique dans les cités en France. Pourquoi? Tout simplement parce que dans une vraie bagarre, leurs faux-ongles ne tiendraient pas le coup!


John Gisogod

No comments:

Post a Comment