Wednesday, October 21, 2009

Report from Quebec: l'Après-rupture and Yves Pageau strongly criticize the advent of a masculist militia


l'Après-Rupture and Yves Pageau (the self-proclaimed new Pope of Quebec masculism) strongly oppose the coming of a masculist militia in that province. ''Canada is no place for fachistic militaria and Banana republic's tactics, and such a repression apparatus'' said the burelesque limping, and oftentimes mistaken for a local pedophile, Pageau. For him, it is unthinkable that activists should ever consider- or even be allowed to arm themselves; and such a security system has no place at a peaceful, democratic rally. He insists: ''DON'T JOIN SUCH AN OUTFIT'', you'd be sorry for it.


SELON YVES PAGEAU ET L'APRÈS-RUPTURE, LA MILICE MASCULISTE SERAIT INUTILE ET DANGEREUSE
A translation of this article might soon be available.


L'Après-Rupture et Yves Pageau s'opposent fortement à l'idée de l'instauration d'une milice masculiste au Québec. ''Le Canada n'a pas de place pour ce genre de choses qui relèvent davantage de l'imaginaire et de la pratique de sociétés non démocratiques''. Le burelesque éditeur de Gars Content, qu'on confond souvent avec un pédophile connu dans son quartier, croit qu'il est impensable que des militants masculinistes puissent même envisager de joindre une telle organisation. ''Un tel système de sécurité n'est pas nécessaire dans les manifestations pacifiques qu'on tient de temps à autre au Québec''; cependant comme pour le démentir, le cinéaste Belge Patric Jean aura recours à des gardes du corps pour le protéger des masculinistes lors de sa venue au Québec. Patric Jean est l'auteur du film fort couru ces temps-ci ''La domination masculine'' qui sort en salle prochainement, il est aussi celui qui a piégé Gars Content cet été en se faisant passer pour un faux journaliste.


Yves Pageau promet toutes sortes d'ennuis à ceux qui dérangeraient la quiétude du Québec en se joignant à cette milice: ''NE JOIGNEZ PAS CES EXTRÉMISTES'', demande-t-il d'un ton presque suppliant, il n'empêcheront pas les incidents mais les créeront. Selon lui: ''les contre-manifestations vicieuses par des terroristes féministes'' qu'on a à craindre dans l'avenir, lors de la tenue d'événements masculinistes, ne peuvent être empêchées par la force des fiers-à-bras. Ils ne feraient que jeter de l'huile sur le feu. Quand on lui demande si au contraire son attitude trop molle et trop conciliatrice de ''gros nounours'' ne dessert pas le mouvement dont il se dit un des leaders, alors là Pageau se rebiffe de façon spectaculaire en jouant les vierges offensées.


La dernière et principale critique qu'émet l'establishment des ''Rupturistes'' et ''Contents'' contre l'idée de la milice, c'est le fait que plusieurs des instructeurs choisis pour former les recrues viendraient de l'étranger, principalement d'Australie et de Nouvelle Zélande. ''Nous on est contre cette invasion Australienne'' dira un des porte-paroles de l'Après-Rupture sous le couvert de l'anonymat. Pour John Gisogod, un des responsables de l'initiative de la milice, ces objections émanent d'organisations masculinistes vieux-jeu, ''qui ne sont franchement plus dans le coup''. À ses yeux, les principes suranés d'excès de démocratie de l'Après-Rupture et Gars Content sont à mettre au rancart: ''on n'a plus le temps d'être gentils et d'obéir aux dictats d'une politesse qui remonte à Louis XIV. Vous ne le saviez peut-être pas, mais la Révolution a eu lieu, et avec elle le droit pour la plèbe d'être impoli et brutal, et avec Napoléon, on a aussi gagné le droit du recours à la force et à la violence''. Un dossier à suivre.


Pour des informations sur la milice, contactez un des bureaux locaux près de chez vous.


Rick Flashman

No comments:

Post a Comment